Les news

24/10/2019 // Coupe du monde féminine: toujours Schiffrin pour le gros globe?

Si Mikaela Shiffrin continue de dominer le cirque blanc féminin comme ces trois dernières saisons, elle pourra dans quelques années demander à juste titre de changer son nom en Schiffreine... En attendant, il ne sera pas facile de détrôner la skieuse du Colorado, d’autant qu’elle n’a jusqu’ici disputé les épreuves de vitesse qu’à dose homéopathique, ce qui pourrait changer si une rivale devait soudainement se montrer menaçante. Séparée depuis peu de son compagnon Mathieu Faivre, il sera également intéressant de voir comment elle a digéré cet épisode qui peut peser, à court terme en tout cas 

Petra Vlhova et notre Wendy nationale comme principales rivales

Pour challenger celle qui est accessoirement double championne olympique et quintuple championne du monde (avec 4 victoires consécutives en slalom depuis 2013, du jamais vu), on pense en premier lieu à notre Wendy Holdener nationale, 3e l’an dernier. Plus polyvalente que l’Américaine, elle devra enfin gagner en slalom, et si possible plus d’une fois, pour constituer une menace sérieuse. Le constat vaut aussi pour la dauphine de Shiffrin l’an dernier, Petra Vhlova, qui par rapport à la Suissesse, a tout de même triomphé 5 fois en 2018/2019. Il en faudra encore un peu plus pour s’emparer du globe

Quid de Lara Gut-Behrami?
Derrière ces trois grandes dames, Viktoria Rebensburg et Federica Brignone peuvent aussi nourrir quelques ambitions pour le général mais il leur faudra pour cela se sublimer à chaque course. Le gros globe, Lara Gut-Behrami l’a déjà remporté en 2015/2016 mais depuis ses performances au général sont allées decrescendo (4e, 12 et 21e). Sa volonté manifeste d’inverser cette spirale négative, qui se traduit par le travail en géant qu’elle entreprend à nouveau depuis quelques semaines avec Patrice Morisod, pourrait toutefois lui valoir de beaux résultats, même si la perspective de la voir soulever à nouveau le gros globe est encore lointaine. Mais comme un Janka chez les messieurs, tout est encore ouvert pour elle, surtout en descente et en Super-G.

Rentrée différée pour Mélanie Meillard 
Dans le camp suisse, il se confirme que Mélanie Meillard ne sera pas opérationnelle en début de saison, ce qui hypothèque ses chances de bien figurer au général. Mais l’essentiel pour elle, comme pour Camille Rast, elle aussi retardée dans sa préparation, sera de récupérer pleinement cette saison avant de songer à d’éventuels exploits. 

Photo: © www.teamusa.org

Les sponsors tooski
Le cercle des mentors tooski
  • Philippe Corthay, Le Châble
  • Valentin Crettaz, Chesières
  • André Lehmann, Savagnier
  • Steve Pasquier, Broc
  • Bernard Gex-Fabry, Lausanne
  • Christina Fritsch, Francfort, Allemagne
  • Philippe Fischer, Versoix
  • Margaux Dubuis, La Tour-de-Peilz
  • Monique Meillard, Bôle
  • Adrien Gasser, Renan
  • Luc Delaloye, La Conversion
  • Simon Pomponio, Nivelles, Belgique
  • Serge Anex, Vallorbe
  • Pierre Koszaly, Villars/Ollon
  • Sylvain Gautier, Dijon, France
  • Max Arnold, Grimaldi, Italie
  • Eric Woirin, Saxon
  • Otto Kunkel, Gersau
  • Marilisa Cardinali, Milan, Italie
  • Federico Ettorre, Milan, Italie
  • Yannick Bellon, Morgins
  • Dr. JHB De Bruijn, Hérémence

 Un grand merci à ces passionnés!