Les news

15/01/2020 // Et si Shiffrin commençait à gamberger?

La question aurait été incongrue il y a encore quelques semaines, tant la domination de la skieuse du Colorado était hégémonique. Mais elle se pose aujourd’hui et c’est d’ailleurs l’avis d’Hermann «Herminator» Maier, l’idole de Flachau, dont la piste de Coupe du monde utilisée hier porte le nom. Même si l’Autrichien ne fut pas un slalomeur émérite, il observe comme tant d’autres l’apparition de premières brèches dans la carapace jusqu’ici très hermétique de l’Américaine. Non seulement sur les skis où Petra Vlhova la challenge désormais comme personne ne l’avait fait avant elle. Mais aussi en-dehors, comme en témoigne sa réaction pour le moins épidermique à la nouvelle que Livio Magoni, l’entraîneur de la Slovaque, filmait ses entraînements (depuis, Wendy Holdener et d’autres ont reconnu en faire de même, ce qui semble indiquer que la pratique semble courante).

Shiffrin chafouine

Hier soir dans l’ambiance survoltée de Flachau, elle s’est en tout cas montrée plus hésitante qu’à ses meilleurs jours, notamment sur le premier tracé qui ne la favorisait certes pas et surtout, elle s’est montrée incapable de réagir sur le second théoriquement taillé sur mesure pour elle. Certains se satisferaient d’un podium, même de la troisième marche – car Anna Swenn Larsson est aussi devant – mais pour Shiffrin, cela équivaut incontestablement à une contre-performance, comme le confirmait sa mine déconfite dans l’aire d’arrivée. Mais ne dramatisons pas trop non plus car c’est une championne dont on sait qu’elle a des ressources.

Du mieux chez Wendy et Mélanie


Côté suisse, on a senti un mieux chez Wendy Holdener, 4e à 7 centièmes de l’Américaine, qui a bien réagi après une première manche mitigée. Michelle Gisin, hésitante sur le second parcours, reste dans le top ten (9e), que manque de justesse Aline Danioth (12e), qui confirme néanmoins ses résultats récents, tout comme Elena Stoffel, 18e. Même si elle ne s’est pas – pas encore – qualifiée, Mélanie Meillard progresse lentement mais sûrement. Peut-être une incursion en Coupe d’Europe lui ferait-elle du bien, histoire de reprendre davantage confiance? La décision lui appartient bien sûr, ainsi qu’aux entraîneurs et aux membres de son entourage. Enfin, Charlotte Chable et Selina Egloff ont elles aussi manqué assez nettement le cut. Pour la Vaudoise, surtout, il ne faudra plus tarder à réagir. A un autre niveau que Shiffrin, elle aussi en a les moyens.

Le classement:

Photo: Petra Vlhova © www.rds.ca
 

Les sponsors tooski
Le cercle des mentors tooski
  • Philippe Corthay, Le Châble
  • Valentin Crettaz, Chesières
  • André Lehmann, Savagnier
  • Steve Pasquier, Broc
  • Bernard Gex-Fabry, Lausanne
  • Christina Fritsch, Francfort, Allemagne
  • Philippe Fischer, Versoix
  • Margaux Dubuis, La Tour-de-Peilz
  • Monique Meillard, Bôle
  • Adrien Gasser, Renan
  • Luc Delaloye, La Conversion
  • Simon Pomponio, Nivelles, Belgique
  • Serge Anex, Vallorbe
  • Pierre Koszaly, Villars/Ollon
  • Sylvain Gautier, Dijon, France
  • Max Arnold, Grimaldi, Italie
  • Eric Woirin, Saxon
  • Otto Kunkel, Gersau
  • Marilisa Cardinali, Milan, Italie
  • Federico Ettorre, Milan, Italie
  • Yannick Bellon, Morgins
  • Dr. JHB De Bruijn, Hérémence

 Un grand merci à ces passionnés!