Anne-Solène Brégou

15/03/2019 // Les championnats NCAA constituent une expérience incroyable!

Dans ma tête, la dernière compétition à laquelle j'ai participé en Alaska était la dernière occasion qui m'était donnée de franchir une ligne d'arrivée en portant les couleurs de Westminster College. C'est alors que j'ai eu la grande surprise d'apprendre que ma carrière universitaire n'était pas tout à fait terminée. Il faut dire qu'après m'être blessée au dos en novembre et n'avoir participé qu'à six courses cette saison alors que les autres skieuses en avaient disputé douze, je n'avais aucun espoir d'être retenue pour les championnats nationaux, qui réunissent les meilleurs skieurs étudiants des Etats-Unis.

J'étais par conséquent très heureuse de rejoindre quatre de mes coéquipiers à Stowe, dans le Vermont, pour ces finales NCAA qui réunissaient 34 athlètes, dont beaucoup sont alignés en Coupe du monde. Il s'agissait en outre de mes premières courses sur la côte Est du continent depuis 2013, lorsque j'avais couru au Québec. Déjà lors des entraînements, la neige s'est révélée identique à mes souvenirs: de la glace pure! Il faut préciser qu'en Utah, il neige en moyenne plus de 13 mètres de poudre par saison... Autant dire que depuis mes courses en Coupe d'Europe en 2015, je n'avais plus eu l'occasion de skier dans de telles conditions.

Les finales NCAA jouissent d'un très grand prestige aux Etats-Unis. C'est pourquoi nous avons même eu droit à un banquet chic et les épreuves étaient retransmises en direct. J'ai pris beaucoup de plaisir à skier avec des athlètes figurant dans le top 15 mondial, et à donner le meilleur de moi-même en dépit des difficultés éprouvées pendant ma préparation. Même si une 22e place en slalom et une 28e en géant ne signifient peut-être pas grand chose pour la majorité des gens, ce fut pour moi une grande fierté de tirer parti au mieux de mes capacités dans un tel environnement. Je suis aussi très fière d'avoir écrit l'histoire de mon université en devenant la meilleur sportive féminine à avoir jamais participé à cet événement. C'est donc avec un grand sentiment d'accomplissement que j'ai officiellement mis un terme à ma carrière d'athlète universitaire dans le cadre de ces incroyables compétitions.

Après mon parcours à NLZ Ouest, le circuit universitaire américain m'a ouvert les yeux sur ce qu'est réellement le ski. Ces quatre dernières saisons furent riches en expériences, en voyages et en nouvelles amitiés, autant de souvenirs qui resteront gravés à vie dans ma mémoire.

Et maintenant que j'ai pu bénéficier d'une semaine de break, je m'apprête à reprendre un bon bloc d'entraînement avant mes dernières courses, qui auront lieu en avril à Aspen, dans le Colorado.

25/02/2019 // Des dernières courses universitaires chargées d’émotion

Me voilà dans l’avion en direction de Salt Lake City après une semaine passée en à Alyeska, en Alaska. Mes dernières courses universitaires se sont déroulées dans cette station de ski baignant dans l’océan Pacifique. Ces courses ont aussi marqué la fin de ma carrière universitaire. Chaque année, un banquet est organisé en l’honneur des athlètes finissant leur cursus. J’ai donc pu prendre la parole et remercier les personnes m’ayant soutenues durant ces 4 dernières années.

Avec mon peu d’entraînement (toujours à cause de mon dos), mes résultats n’ont pas été très glorieux. Cependant, c’est avec beaucoup d’envie que je me suis élancée dans mes deux derniers slaloms. Après avoir enfourché lors du premier, j’ai voulu juste profiter de mon dernier départ en tant que Westminster Griffin (l’animal emblème de mon école). La charge émotionnelle était fort lors de mes deux dernières manches, mais j’ai essayé de rallier l’arrivée coûte que coûte. Après avoir pu profiter des paysages incroyables de l’Alaska, des derniers moments avec mes amis/rivaux, j’étais prête à retourner à Salt Lake City. Cependant, j’ai appris avec une immense surprise que mes résultats en slalom m’avaient qualifiée pour les finales universitaires réunissant les meilleurs athlètes du pays à Stowe, dans le Vermont. Je me réjouis donc de poursuivre ma saison sur la côte est des États Unis dans 10 jours!

05/02/2019 // Enfin de retour en compétition!

Après m’être blessée sérieusement au dos en novembre, je ne savais pas si je pourrais prendre part à des compétitions cet hiver. Après trois longs mois de rééducation, j’étais donc heureuse d’enfiler à nouveau un dossard et de me retrouver dans un portillon de départ. Mon retour s’est passé lors de deux slaloms FIS disputés à Red River, une station du Nouveau-Mexique située à 12 h de route de Salt Lake City. Avec environ 12 manches d’entraînement dans les jambes, mon but était de faire des courses propres et de qualité. J’ai terminé le premier jour 12e (avec 30 points) d’une course très serrée. Je suis malheureusement tombée le deuxième jour en voulant prendre plus de risques afin d’améliorer mon résultat de la veille. Je repars malgré tout avec de la confiance de ces courses dans un endroit que j’affectionne tout particulièrement. Ce n’est pas souvent que l’on skie dans un paysage digne d’un film de Lucky Luke!

10/01/2019 // Retour en compétition prévu d’ici fin janvier!

Les dernières semaines n’ont pas été faciles pour moi. Après m’être blessée au dos début novembre, j’ai dû lever le pied au niveau de l’entraînement sportif. Cela m’a permis de me focaliser à 100% sur mes examens et d’obtenir les meilleures notes de mon parcours universitaire jusqu’à ce jour. Je suis donc rentrée à Genève le cœur léger pour célébrer les fêtes de Noël.

Après consultation du docteur Grosclaude, qui me suit depuis mes débuts au CNP Ouest, nous avons planifié un retour sur les skis début janvier. En effet, après 6 semaines de physio quotidienne intensive, je me suis sentie prête à rechausser mes skis. J’ai pu m’essayer à quelques pistes en libre la semaine passée avec l’accord du staff médical qui m’entoure à Salt Lake City. Malgré l’appréhension d’une possible rechute, tout s’est très bien passé. J’ai d’ailleurs pu faire plusieurs manches de géant aujourd’hui, ce qui m’a fait beaucoup de bien mentalement.

Si mon entraînement de demain se passe bien, je devrais m’aligner comme ouvreuse les trois jours suivants lors de compétitions disputées sur ma piste d’entraînement de Snowbird, à seulement 30 min. de mon université. En fonction de mes sensations ces prochains jours, j’espère reprendre la compétition d’ici fin janvier. Mais avant cela, je me réjouis de débuter lundi mon dernier semestre universitaire!

08/12/2018 // Une fin d’année placée sous le signe des douleurs et de la frustration

Après avoir remis les skis début novembre à Copper Mountain, dans le Colorado (photo), et enchaîné de bons entraînements, mon dos a décidé de me lâcher au «pire» moment de la saison. A la mi-novembre, sans raison particulière, mes hernies discales qui me causent pas mal de soucis depuis plus d’un an se sont enflammées. Comme je souffrais d’une importante sciatique due à ces hernies et que les douleurs étaient récurrentes, mes médecins ont préféré me mettre au repos afin de calmer l’inflammation.

Si les douleurs ont aujourd’hui disparu, il me faudra encore plus ou moins un mois de physiothérapie. Je commence doucement à digérer ma frustration et je suis déterminée à revenir à mon meilleur niveau de ski d’ici à la mi-janvier. 

Cette pause forcée m’a permis de me concentrer sur la fin de mon semestre et sur mes examens. À la fin de la semaine prochaine, je devrais retourner en Suisse afin d’y passer les fêtes de Noël. Je souhaite d’ores et déjà de joyeuses fêtes à tous les lecteurs et blogueurs Tooski!

Petit portrait

Née le 22/11/96, 169 cm, 63 kg

Ski-club: Genevoise licenciée au ski club Blonay

Groupe(s) d'entraînement: Westminster Ski Team (parfois aussi individuellement ou avec d'autres équipes)

Entraîneur: Chris Hendrickson

Université: Westminster College, Salt Lake City, USA

Meilleures perfs en 2017/18: 2 victoires en courses FIS à Snowbird et Snow King, 6 podiums FIS

Points FIS au 1.09.2018: 24.95 en slalom; 35.02 en géant 

Objectifs pour la saison 2018/19: monter sur le podium lors des finales NCAA (championnats nationaux universitaires américains), descendre en dessous des 20 points FIS en slalom et en géant

Mes sponsors