Benoit Fumeaux

20/02/2022 // Tout n’est pas simple après ma pause forcée

Suite à ma commotion, due à une violente chute fin janvier lors de laquelle j’ai brièvement perdu connaissance, il m’a fallu passer deux semaines au calme, en évitant les écrans dans la mesure du possible. Après quelques jours, je n’avais pas de maux de tête mais je ressentais une forte douleur à la nuque ; je m’étais vraisemblablement déplacé quelque chose. Grâce à plusieurs séances chez un chiropraticien et un acupuncteur, cela allait beaucoup mieux à la fin de la deuxième semaine. Ensuite, j’ai pu reprendre le ski. Le 12 février, j’ai même disputé un slalom, qui s’est plutôt bien passé. En dépit de quelques petites fautes, j’ai terminé 20e de l’épreuve mais surtout, j’ai à mon avis assez bien skié.

Cette semaine, nous avons pu nous entraîner, même si plusieurs courses ont été annulées. Il faut dire que la météo n’est pas super : un jour, il pleut énormément ; le lendemain, il gèle, puis ça reneige par-dessus. Les conditions sont donc un peu particulières. Au point que l’épreuve d’avant-hier a été annulée. Hier, j’ai pu prendre le départ d’un géant. Mais depuis mon retour de pause, j’ai un peu de peine dans la discipline : j’ai perdu mes repères, la confiance me fait défaut, je n’arrive pas à attaquer comme je le voudrais. Et bien sûr, je ne suis pas satisfait de mes résultats.

23/12/2021 // La phase de préparation touche à sa fin

Après une longue attente, nous avons enfin recommencé à skier. Durant Thanksgiving, à la mi-novembre, nous sommes allés à Sunday River dans le Maine pour notre semaine de reprise. Mais afin d’assurer la tenue de ce camp d’entraînement, nous avons préféré modifier notre plan initial et avons donc renoncé à nous rendre dans le Colorado.

Malgré les faibles chutes de neige et la présence de nombreuses équipes dans ce qui était alors l’unique station ouverte sur la côte Est, nous avons pu bénéficier de conditions relativement bonnes. Il était très agréable de reprendre le ski après plusieurs mois de pause et de partager cette expérience avec toute l’équipe. En passant, c’était la toute première fois que nous pouvions nous entraîner tous ensemble depuis que j’ai rejoint l’équipe.

Ensuite, retour dans le Vermont afin de terminer notre semestre. En raison du manque de précipitations, nous avons été contraints de prendre notre mal en patience et d’attendre l’ouverture des stations dans lesquelles nous nous entraînons habituellement lorsque nous partageons notre temps entre le ski et les études. Lors de la deuxième semaine de décembre, la baisse des températures a permis de lancer la production de neige artificielle, si bien que nous avons pu reprendre les entraînements.

En dépit d’une préparation relativement courte, nous avons décidé de prendre part à quelques courses. Avec des résultats mitigés, ce qui était plutôt attendu. En fait, nous avons décidé de nous aligner pour nous familiariser avec une piste où se dérouleront des courses plus importantes le mois prochain. Cette décision portera certainement ses fruits plus tard dans la saison. En slalom, je retrouve gentiment mes repères : je suis rapide sur certaines sections mais il me reste à gagner en constance. En revanche, nous n’avons pu nous entraîner que deux jours en géant et il me manque encore quelques kilomètres afin de reprendre mes marques. Bien que nous n’ayons au total que dix jours d’entraînement dans les jambes, les automatismes reviennent, ce qui est vraiment positif pour la suite.

Une fois mon semestre terminé, j’ai décidé de profiter de quelques jours de repos à l’occasion des fêtes. Etant donné que je ne rentre pas en Suisse, je suis allé chez un ami qui habite tout près de New York. Je vais profiter de ses conseils pour visiter la ville avant de retourner dans le Vermont, fin décembre, pour participer à un camp de préparation avec l’équipe. En espérant que la neige soit enfin au rendez-vous, et que ce camp nous permette de peaufiner les derniers détails et de lancer véritablement la saison.

28/09/2021 // Pas de ski cet été!

La saison passée fut grandement impactée par ma blessure, par les restrictions imposées dans l’État, ainsi que par les régulations mises en place par l’école. Cela ne m’a pas permis de beaucoup skier. Dommage, mais on ne pouvait rien y faire...

Une fois l’école terminée, j’ai eu la chance de trouver un stage dans le monde de la finance, sur la côte ouest des États-Unis, à Los Angeles. Une expérience très enrichissante, sur le plan tant personnel que professionnel. En effet, cela m'a permis de découvrir une toute autre facette des États-Unis, sans compter que j'ai pu grandement développer mes compétences pratiques.

Soutenus par le Ski-Club Académique Suisse, nous avions comme projet de nous rendre en Amérique du Sud pour effectuer notre préparation estivale. Malheureusement, ce voyage a dû être annulé quelques jours avant notre départ, suite à des changements dans les restrictions imposées aux voyageurs étrangers entrant au Chili. Je profite de l’occasion pour remercier chaleureusement les responsables du SAS pour leur soutien sans faille. Ils nous permettent de continuer à pratiquer notre sport tout en poursuivant nos études, et leur aide est sincèrement appréciée.

Suite à l'annulation du voyage en Amérique du Sud, je suis rentré quelques jours en Suisse. J’en ai profité pour me ressourcer en montagne après un été passé au centre de la plus grande ville de Californie.

Au début du mois de septembre, j’ai repris les cours ici, dans le Vermont. Malgré les quelques restrictions encore en vigueur, nous sommes sommes en mesure de nous entraîner correctement. Cette année, une très bonne ambiance règne au sein de l’équipe, et il est très plaisant de pouvoir s’entraîner tous ensemble. Nous attendons impatiemment les températures automnales plus fraîches, ainsi que les premières chutes de neige, afin de rechausser les skis. Et nous espérons pouvoir profiter pleinement de la saison à venir.

09/03/2021 // Pause forcée

Après deux mois durant lesquels j’étais contraint de me déplacer et de courir tout seul, je me réjouissais de reprendre les entraînements avec l’équipe. Malheureusement, fin janvier, juste avant la reprise des cours, je me suis fracturé la main lors d’un entrainement. Il m'a donc fallu porter une attelle, ce qui m’a tenu éloigné des pistes pendant quatre semaines. J’ai pu remettre les skis la semaine passée et les sensations sont au rendez-vous. 

Il reste encore un petit mois de compétition avant que la saison se termine. Je compte en profiter pour disputer quelques courses et surtout, pour prendre du plaisir. Cette saison ne s’est malheureusement pas déroulée comme je l’espérais. De nombreuses annulations en début d'hiver, puis cette blessure à la main ont rendu les choses compliquées. Actuellement, l’école nous autorise à nous entraîner et nous déplacer ensemble, ce qui est de bon augure en vue de la fin de saison. 

Durant ce dernier mois, nous avons connu de fortes chutes de neige mais le redoux attendu la semaine prochaine risque bien de faire disparaître cet or blanc. J’espère tout de même que malgré la faible altitude des montagnes environnantes, les températures resteront raisonnables afin de nous laisser encore quelques semaines de ski.

Comme je ne pouvais pas skier, j’ai partagé mon temps entre mes études et la découverte de la région. En dépit des nombreuses restrictions, nous sommes chanceux de pouvoir suivre nos cours en présentiel et d’avoir la possibilité de nous entraîner en équipe. Pour les quelques semaines à venir, je vais donc profiter de vivre ce pour quoi j’ai décidé de venir aux États-Unis. 

19/01/2021 // Aux Etats-Unis, les choses ne sont vraiment pas simples...

Après un mois de décembre chargé en entrainements, j’ai pris quelques jours de repos pour passer les fêtes chez un ami. Pour ce qu’il s’agit de la saison à venir, nous n’avons toujours pas de décision définitive quant à la possibilité de nous entraîner une fois de retour sur le campus. L’école attend de pouvoir tester tous les étudiants afin de se prononcer sur la question.

J’en ai donc profité pour disputer quelques courses avant la reprise des cours prévue pour la fin du mois. Comme nous ne sommes pas autorisés à courir avec l’équipe, je me suis déplacé seul pour les deux slaloms et le géant qui étaient au programme. Remettre un dossard et retrouver l'ambiance de la compétition m’a vraiment fait du bien. Les deux slaloms se déroulaient sur la même journée et je suis vraiment satisfait du ski que j’ai produit. En géant, les choses se sont un peu moins bien passées mais mon ski se met en place gentiment et je suis impatient pour la suite.

Les régulations mises en place entre les États rendent les déplacements compliqués. En effet, fraîchement rentré dans le Vermont, je suis actuellement contraint d’effectuer une quarantaine de 7 jours. Une fois celle-ci terminée, je vais essayer de trouver une possibilité d’entraînement avant de prendre part à deux slaloms en fin de semaine. Les choses seront donc plus simples pour moi lorsque je serai de retour à l’école, en espérant que l’école nous autorise à nous entraîner.

Petit portrait

Né le 01/03/1999, 182 cm, 77 kg

Groupe d'entraînement: Saint Mickael College

Ecole: Saint Mickael College

Meilleures perfs en 19/20: 2ème du géant FIS des Saisies, FRA ; 3ème des slaloms FIS d'Orcières et de Font-Romeu, FRA

Points FIS au 1.12.2020: 43 en slalom ; 41 en géant

Objectifs pour la saison 20/21: obtenir ma qualification pour les finales universitaires en fin de saison.

Mes sponsors