Quentin Mesot

08/11/2018 // Les choses sérieuses ne vont plus tarder!

La seconde quinzaine d'octobre, nous sommes partis pour un camp à Amnéville, où nous avons skié dans un frigo géant. Cette piste indoor n'est ni raide ni longue, mais elle reste intéressante pour travailler en slalom. De plus, la neige est très dure, c'est même de la glace sur la majeure partie de la piste. Ce qui nous oblige à être parfaitement posé sur le ski extérieur, sinon c'est la faute d'intérieur.

Là-bas, nous avions 2 séances de 2 heures par jour, avec 8 ou 9 manches à chaque fois. Mes sensations n'étaient pas très bonnes car la vitesse n’est pas très élevée dans cette salle. Techniquement, j'étais assez bien posé, mais je skiais un peu trop direct. Du coup, je n'emmagasinais pas assez de vitesse. Le dernier jour, nous sommes allés faire une course d'orientation à Macolin. Le but était surtout de souder l'équipe car nous allons passer beaucoup de temps ensemble cet hiver.

Fin octobre, nous avons eu un deuxième camp, plus classique puisqu'il se déroulait à Saas-Fee. Lors de ces trois journées consacrées au géant, mes sensations étaient plutôt bonnes. J'étais content de reskier en géant, cela faisait un moment qu'on n'en avait plus fait.

Ces 10 derniers jours, nous n'avons pas pu skier, les conditions n’étant pas optimales sur les glaciers (trop de neige), et les stations à neige artificielle n’étant pas encore prêtes. J'ai donc fait de la condition physique et travaillé un peu pour l'uni. Aujourd'hui, nous partons pour Diavolezza (un domaine près de St. Moritz), pour trois 3 jours d'entraînement et surtout, pour les 2 premières courses de la saison!

12/10/2018 // Je peaufine ma préparation tout en me préparant pour l’uni

La dernière semaine de septembre, nous avons eu un troisième camp à Saas-Fee, lui aussi axé sur les disciplines techniques. Mes sensations étaient bonnes, en géant comme en slalom. Il reste évidemment du travail mais je suis satisfait de ma préparation jusqu'à maintenant.

La semaine passée, Swiss-Ski organisait un camp de vitesse U21 à Zermatt. Malheureusement, nous n'avons pas pu skier les deux premiers jours car le vent avait formé d'énormes congères sur la piste. Les deux suivants, nous nous sommes donc concentrés sur la descente. Ces journées étaient très intéressantes: en premier lieu parce que nous pouvions effectuer des tests de ski afin de déterminer quelle paire glisse le mieux, en deuxième lieu parce que nous pouvions nous comparer aux athlètes des autres centres nationaux. Pour ce qui me concerne, j'étais plutôt bien placé…

Cette semaine, pas de ski. En effet, après un mois de septembre très chargé sur la neige, un petit bloc de condition physique s'imposait. Le programme se compose donc de force explosive, d'agilité et de gainage.

Le prochain camp de ski se déroulera à partir de dimanche à Amnéville, sous un dôme. Je me réjouis car le terrain est adéquat pour travailler le slalom.

Parallèlement au ski, je vais commencer lundi prochain l'université à distance à temps partiel, en mathématique. Comme tous les cours sont disponibles sur une plate-forme Internet, je peux donc les consulter en tout temps. Cet été, j'ai beaucoup réfléchi à la meilleure option pour moi, en approchant notamment Axel Béguelin, un ancien blogueur qui avait déjà suivi ce cursus d'études par correspondance. Et finalement, j'ai conclu que c'était une solution idéale pour moi.

21/09/2018 // J’ai l’impression de gagner en polyvalence…

Après la courte pause de deux jours qui a suivi le camp de Zermatt début août, j'ai enchaîné avec un petit bloc de condi axé sur la vitesse et l'agilité. Le but était de m'aider à me sentir mieux sur les skis, et l’approche a été payante.

Du 25 au 27 août, nous avons eu un nouveau camp à Zermatt. Malheureusement, nous n'avons pas pu skier le 2e jour parce qu'il y avait trop de vent. Nous avons donc fait une journée de géant et une autre de slalom, toujours dans les mini-piquets. Honnêtement, je commençais à en avoir assez, j'avais hâte de skier dans les grands piquets. Cependant, il faut bien se dire que tout ce travail doit nous permettre de nous sentir mieux en situation de course. Il est donc essentiel de le prendre au sérieux.
Ensuite, j’ai repris la condi. Mais j'ai quand même pris le temps d'aller au meeting d'athlétisme Weltklasse à Zurich. C'était la première fois que j'assistais à une compétition de ce genre, et j'ai vraiment apprécié. D’autant plus que j’étais invité par mon oncle, qui me soutient également dans mon sport.

Maintenant, nous sommes dans un gros bloc de ski qui se déroule à Saas-Fee. Depuis début septembre, nous avons déjà eu deux camps de 3 jours lors desquels nous avons fait du géant et du slalom dans les grands piquets. Enfin... Globalement, je suis content du ski que j'ai produit. Surprise: le descendeur que je pensais être s'est trouvé des qualités en slalom. Et c’est tant mieux!

La semaine dernière, nous nous sommes entraînés en BMX avec mon groupe de ski. J’ai pris beaucoup de plaisir, jusqu’au moment où je me suis étalé dans un virage. Heureusement sans gravité, à part quelques éraflures aux mains.

13/08/2018 // Montagne et… Tour de France avant le retour sur les skis

La 2e semaine de juillet, j’ai été faire 3 jours de montagne avec mon père. Le premier jour, nous sommes montés à la cabane Baltschiederklause. La grimpée est très longue (les panneaux indiquent 6 h de marche). Le lendemain, nous avons fait le Bietschhorn, une montagne qui culmine à 3930 m, au-dessus de Viège, et qui comporte des passages assez techniques. J’ai vraiment aimé parce que c’était varié (glace et rocher). Le dernier jour, nous avons fait encore une course au- dessus de la cabane avant de redescendre.
Il me restait encore quelques jours avant le retour sur les skis où je n'ai pas fait grand-chose à part regarder le Tour de France. J’adore suivre le cyclisme. C’est un sport complètement différent du ski alpin mais qui me passionne tout autant. 
Il y a ensuite eu un premier camp de ski à Zermatt de 4 jours. J'avais hâte de remettre les lattes, surtout pour tester mon nouveau matériel. En effet, je skie cette saison sur Head! Lors de ce premier camp, nous avons fait uniquement du ski libre. Les sensations étaient bonnes. J’étais très content de mes nouveaux skis.
Nous sommes ensuite rentrés 4 jours à la maison et ensuite rebelote: camp de 4 jours à Zermatt. Cette fois, les entraîneurs nous traçaient des parcours avec des mini-piquets. Cela permet de travailler la technique avec la contrainte de la taille des courbes en plus. Quand il faut raccourcir le rayon de mes virages, je ne suis pas encore très à l'aise.
Après un court séjour à la maison, j’ai participé à un troisième camp à Zermatt, de 6 jours cette fois, où nous avons continué dans la même optique: travailler la technique entre les mini-piquets. Les conditions n'étaient pas optimales puisque la neige ramollissait vite à cause des grosses chaleurs. Mes sensations étaient cependant chaque jour meilleures.
J’ai terminé ce camp très fatigué mais maintenant, le premier bloc de ski est terminé.
Par ailleurs, il faut noter que nous avons pu skier 14 jours sur 14, ce qui est plutôt rare à Zermatt en été.

05/07/2018 // Etudes et condition physique au programme

Après la fin de la saison, nous avons eu 4 semaines de pause. Les 3 premières ont été consacrée à l'école. J'avais beaucoup d'examens à rattraper. Il y avait vraiment beaucoup de travail. La 4e semaine, c'était celle de l'Ascension. Nous sommes partis 4 jours à Barcelone avec mes amis de ma classe de Brigue. C'était super sympa et ça m'a permis de vraiment penser à autre chose qu'à l'école et au ski.
Ensuite, l'entraînement physique a repris ses droits le 14 mai. Nous avons directement commencé par des tests physiques pour voir dans quel état de forme nous nous trouvions. Cela permet ensuite de situer la progression. Après ces tests, l'entraînement normal de condition physique a commencé. Nous faisons généralement en une semaine 3 séances de force, 2 d’intervals, plus des entraînements de gainage et d'équilibre.
Je n'ai cependant pas pu respecter ce programme pendant tout le mois de juin parce que je passais mes examens de maturité. Tout s’est très bien déroulé pour moi, j'ai ma matu en poche! J’en suis ravi, c'est une bonne chose de faite. Ces examens m'ont coûté pas mal d'énergie à cause du stress et du temps passé à réviser. 
Pour compléter mon entraînement, j'ai participé au Tour du Léman cycliste et au Chasing Cancellara d'Aigle. Cela me fait de très bons entraînements d'endurance. J'ai aussi fait des via ferrata à Saillon et aux Diablerets. Ce sont des sorties sympas qui ne sont pas du tout inutiles pour la préparation physique.
Maintenant je vais terminer cette semaine d'entraînement physique que j'effectue seul depuis que l'école est terminée et ensuite il y a la traditionnelle semaine de pause avant de rechausser les skis le 17 juillet. Néanmoins, je ne vais pas me reposer tout de suite parce que je vais faire un peu de montagne avec mon père...

Petit portrait
Quentin Mesot

Né le 15/05/1998, 174 cm, 74 kg

Ski-club: Leysin

Groupe d'entraînement: NLZ Ouest groupe Performance U21

Entraîneurs: Steve Locher, Valentin Crettaz

École/université: matu en économie et droit; Cette année, je vais suivre des cours de math pour me mettre à niveau pour pouvoir étudier à l'EPFL.

Meilleures perfs en 2017/18: 7e et 8e des super-G de Veysonnaz et Davos comptant pour la coupe suisse U21 - 3e du slalom géant citizen de Pila - 55e du super-G de Coupe d'Europe de Wengen

Points FIS au 1.09.2018: 60.06 en descente; 54.93 en slalom; 44.28 en géant; 40.49 en super-G

Objectifs pour la saison 2018/19: me rapprocher des 20 points dans toutes les disciplines / faire des podiums en coupe suisse U21

Mes sponsors